Bannière FSE Département de didactique
08.jpg

Mission du département

Le Département de didactique s’intéresse aux situations d’apprentissage-enseignement ainsi qu’à la didactique générale. Faisant partie de la Faculté des sciences de l'éducation de l’UQAM, il contribue au développement et à la diffusion des connaissances nécessaires à la formation initiale et continue du personnel enseignant et d’autres professionnels de l’éducation, aux trois cycles d’études.

La mission du Département de didactique consiste à :

  • acquérir, par le développement de la recherche et son réinvestissement dans l’enseignement, une meilleure compréhension des situations d’apprentissage-enseignement dans des contextes disciplinaires et interdisciplinaires, en contexte formel et non formel;
  • valoriser et faire rayonner cette compréhension auprès des acteurs et décideurs du monde de l’éducation ;
  • soutenir l'intégration des dimensions fondamentale, disciplinaire et culturelle dans la formation professionnelle des futurs enseignants.

Le développement du Département de didactique, de même que ses activités d'enseignement, de recherche et de service à la collectivité, s'articulent autour de trois axes :

  • Axe 1 : le savoir comme objet d’apprentissage-enseignement;
  • Axe 2 : les moyens au service de la situation d’apprentissage-enseignement;
  • Axe 3 : le milieu dans lequel s’inscrit la situation d’apprentissage-enseignement.

Ces axes tiennent compte de la complexité des situations d’apprentissage-enseignement et représentent différents angles par lesquels elles peuvent être étudiées. Ils assurent la cohésion des activités du Département de didactique, tout en favorisant son expansion, son renouvellement et son rayonnement.

AXE 1: LE SAVOIR COMME OBJET D’APPRENTISSAGE-ENSEIGNEMENT

Toute situation d’apprentissage-enseignement implique l'acquisition ou le développement d'un savoir qui constitue un objet d'apprentissage et d’enseignement. En contexte scolaire, ce savoir est généralement associé à une discipline ou à une matière scolaire. Mais le savoir qui constitue l’objet d’apprentissage-enseignement peut revêtir de multiples formes, car il peut concerner l’acquisition de connaissances ou le développement d’habiletés, d’attitudes ou de compétences. Pour être efficaces, les situations d’apprentissage-enseignement doivent alors s'adapter aux particularités des objets considérés et s’articuler notamment aux cultures disciplinaires auxquelles ces objets se réfèrent.

AXE 2: LES MOYENS AU SERVICE DE LA SITUATION D’APPRENTISSAGE-ENSEIGNEMENT

Le deuxième axe, qui constitue le vecteur privilégié du développement didactique, fait référence aux moyens au service de la situation d’apprentissage-enseignement. Il concerne les médias, les ressources, les approches ou les méthodes qui s'inscrivent dans toute situation d’apprentissage-enseignement et qui concourent à sa réalisation ou à son enrichissement. L'enseignement et la recherche sur cet axe concernent notamment l'appropriation, l'utilisation et le développement des technologies éducationnelles, en analysant leur rôle et leurs effets dans la situation d’apprentissage-enseignement, mais également en étudiant le développement et la maîtrise de nouveaux médias, de nouvelles approches, méthodes ou ressources, qui permettent d'aborder efficacement ces situations.

AXE 3 : LE MILIEU DANS LEQUEL S’INSCRIT LA SITUATION D’APPRENTISSAGE-ENSEIGNEMENT

Le troisième axe s’intéresse au milieu, formel ou informel, qui représente le contexte dans lequel se déroule la situation d’apprentissage-enseignement. Cet axe de développement se préoccupe donc de l'environnement, du contexte ou du milieu dans lequel prend place la situation d’apprentissage-enseignement et considère les impacts et les enjeux qui en découlent, en particulier pour les personnes impliquées, notamment en s’intéressant aux modes d’interaction. L'apport des didacticiens pour l'enseignement et la recherche autour de cet axe concerne de manière privilégiée les problématiques spécifiques et les conditions inhérentes aux contextes particuliers dans lesquels s’inscrivent les situations d’apprentissage-enseignement, qu’il s’agisse des ordres d'enseignement au plan scolaire (au préscolaire-primaire, au secondaire et à l’enseignement supérieur), d’environnements extrascolaires (musées, etc.) ou d’aspects relatifs aux niveaux socioéconomique, culturel, linguistique, ethnique, etc.